« Métamorphose », « épreuve terrible » ou « viol légal » ? La nuit de noces au XIXe siècle

La revue Historiens et Géographes, publiée par l’Association des professeurs d’histoire et de géographie, donne chaque mois carte blanche à un.e jeune chercheur.euse pour évoquer ses recherches dans un article. Le numéro 449 (février 2020) m’a fait l’honneur de m’ouvrir ses pages pour un article portant sur l’histoire de la défloration et du couple au XIXe et dans les premières décennies du XXe siècle en France. J’avais déjà exposé une partie de ces recherches lors des Journées d’étude des jeunes chercheurs dix-neuviémistes, consacrées en 2019 aux Petites et grandes rencontres du XIXe siècle. L’article paru dans Historiens et Géographes devait initialement comporter un certain nombre d’illustrations, qui n’ont malheureusement pas pu figurer dans le numéro. J’ai donc décidé de vous proposer une version allégée de cet article en y incluant les illustrations qui devaient y figurer (vous pouvez retrouver la version longue dans Historiens et Géographes, n°449). C’est parti, donc, pour une exploration de la manière dont, au tournant des XIXe et XXe siècles, des ouvrages médicaux destinés au grand public ont érigé la défloration en un événement crucial.

Continuer la lecture de « « Métamorphose », « épreuve terrible » ou « viol légal » ? La nuit de noces au XIXe siècle »

Histoire(s) d’adultère (1/4) : adultère, couple et divorce au XIXe siècle

Dans le cadre de mes recherches, je suis amenée à dépouiller des archives judiciaires, et notamment les dossiers de procédure du tribunal correctionnel de la Seine1. Je me suis intéressée, entre autres, aux affaires d’adultères. Celles-ci se sont révélées peu utiles pour ma thèse à proprement parler, mais ce sont des dossiers très riches sur lesquels je voulais partager ici quelques réflexions.

Continuer la lecture de « Histoire(s) d’adultère (1/4) : adultère, couple et divorce au XIXe siècle »
  1. Ils sont conservés, entre autres, sous les cotes D2U6 et D3U6, aux Archives de Paris. []

Une histoire du vaginisme est-elle possible ?

Dans ce billet, j’aimerais partager quelques réflexions sur le vaginisme et son histoire, qui m’ont été inspirées par une demande de la part d’une médecin sexologue, qui avait formé un groupe de travail de professionnel-le-s de santé sur cette question, et cherchait à savoir quelles étaient, dans la littérature médicale, les plus anciennes descriptions de vaginisme.

Continuer la lecture de « Une histoire du vaginisme est-elle possible ? »

Des femmes et des fleurs. Représenter la perte de la virginité

Le livre issu de mon mémoire de Master, que j’ai consacré à l’histoire de la défloration au XIXe siècle, s’intitule Une rose épineuse. J’ai choisi de l’intituler ainsi en m’inspirant d’une citation tirée du Lendemain du mariage, un manuel conjugal écrit en 1884 par Adrien Coriveaud. Celui-ci décrit à sa lectrice le moment du premier rapport sexuel en ces termes : « Après une période d’apprentissage quelquefois douloureuse – mais quelle rose n’a pas ses épines ? – vous serez étonnée d’être si bien renseignée et surtout si complètement… consolée. » Le choix de ce titre était pour moi un moyen de souligner que le moment de la défloration, au XIXe siècle, avait été érigé par un ensemble de discours en un événement crucial et problématique à bien des égards ; il permettait aussi de souligner la métaphore florale inhérente au terme de défloration. Dans ce billet, je voudrais revenir sur la permanence, du XVIIIe siècle à nos jours, du symbolisme qui associe la virginité féminine à un imaginaire floral, et plus particulièrement au motif de la rose qui se fane, en passant en revue quelques représentations iconographiques de la perte de la virginité.

Continuer la lecture de « Des femmes et des fleurs. Représenter la perte de la virginité »

Contrôler les naissances : un panorama historiographique

À l’occasion de la journée mondiale de la contraception, j’inaugure une petite série d’articles sur l’histoire du contrôle des naissances. Pour le premier billet de cette série, j’avais envie de faire une (très) modeste tentative de bilan historiographique sur la question. Il est centré sur la période contemporaine et sur le cas français, et comporte bien sûr des lacunes : il a vocation à être augmenté avec le temps, et se nourrira volontiers de toutes vos suggestions !

Continuer la lecture de « Contrôler les naissances : un panorama historiographique »

Comme des bêtes ? L’éducation sexuelle dans l’entre-deux guerres

Si la majorité des lettres destinées à l’abbé Viollet ont pour sujet la limitation des naissances, certaines portent sur la question de l’éducation sexuelle à donner aux enfants, et témoignent des interrogations des parents chrétiens à ce sujet. J’en ai sélectionné une1 comme prétexte pour aborder la question de l’histoire de l’éducation sexuelle, encore assez peu défrichée pour le cas français2. Les questions que cette lettre aborde me semblent en effet idéales pour évoquer cette histoire.

Continuer la lecture de « Comme des bêtes ? L’éducation sexuelle dans l’entre-deux guerres »
  1. CNAEF, 1CO-117, lettre du 6 mars 1936. []
  2. Yvonne Knibiehler, dans son article intitulé « L’éducation sexuelle des filles au XXe siècle », paru en 1996, soulignait cette lacune de l’historiographie et ouvrait des pistes de recherche. Depuis, on peut mentionner, sur l’éducation des filles, les travaux de Gabrielle Houbre ou de Rebecca Rogers, et, sur l’histoire de l’éducation sexuelle stricto sensu, les  recherches de Tamara Chaplin, de Virginie De Luca Barrusse ou encore, pour la seconde moitié du XXe siècle, d’Alain Giami. []